REVUES

Signal et Der Adler
MATCH

 

Les revues de propagande allemande SIGNAL et Der Adler

Documents à télécharger :

Signal Der Adler

(21 Mo) ** PLEASE DESCRIBE THIS IMAGE ** ou (34 Mo) ** PLEASE DESCRIBE THIS IMAGE **

(457 ko) ** PLEASE DESCRIBE THIS IMAGE ** ou (686 ko) ** PLEASE DESCRIBE THIS IMAGE **

(12 Mo) ** PLEASE DESCRIBE THIS IMAGE ** ou (36 Mo) ** PLEASE DESCRIBE THIS IMAGE **

(505 ko) ** PLEASE DESCRIBE THIS IMAGE ** ou (860 ko) ** PLEASE DESCRIBE THIS IMAGE **

 

Signal

SIGNAL est une revue qui servait la propagande de guerre allemande durant les années 1940-1945. Ce magazine est l'instrument principal de la propagande du régime en dehors du Reich, dans toute l'Europe Occupée et même au-delà.

SIGNAL est réalisé par la section IV des services de la Wehrmacht Propaganda Abteilung (WPr) sous le contrôle de l'Oberkommando der Wehrmacht (OKW). La section IV de la WPr était responsable de la propagande à l'étranger.

Afin de fournir articles et photos à la propagande, l'OKW s'appuie sur les membres des Propaganda Kompanien (PK). Les PK sont des détachements de correspondants de guerre qui resteront jusqu'à la fin de la guerre, aux ordres de Hasso Von Wedel. On trouve des PK dans toutes les branches des armées. En 1943, on compte 21 PK dans la Wehrmacht, 4 PK dans la Luftwaffe, 4 PK dans la Kriegsmarine. En ce qui concerne la Waffen-SS, le RAD, l'organisation Todt, le NSKK et le DRK chacun dispose de 1 PK, le tout représentant 15000 hommes. Les hommes incorporés dans les PK étaient principalement des journalistes et des photographes de presse de métier.

L'éditeur de SIGNAL est la Deutscher Verlag AG de Berlin qui remplace la maison d'édition de la famille juive Ullstein Verlag fondée en 1877, dont le groupe de presse fut nationalisé en 1937, suite aux lois raciales. Ulstein Verlag avait fondé en 1892 le Berliner Illustrierte Zeitung, connu dans le monde entier et qui servira de modèle à de nombreux journaux en Europe.

Le modèle du magazine est fortement inspiré par le magazine américain LIFE et le magazine français MATCH. Le choix du titre SIGNAL lui-même n'est pas un hasard. Ce mot est compréhensible et traduisible dans le plus grand nombre possible de langues.

Le tout premier numéro sort le 15 Avril 1940, soit un mois à peine avant le déclenchement de la Blitzkrieg à l'ouest. Le dernier numéro paraît en mars 1945, soit un mois et demi avant la fin de la seconde guerre mondiale. SIGNAL est destiné uniquement à l'exportation. Il sera traduit en 25 langues différentes et disponible dans tous les pays occupés : France, Belgique, Pays-Bas, Danemark, Bohème-Moravie, Slovaquie, Grèce, Norvège, dans les pays de l'axe et leurs satellites : Italie, Roumanie, Hongrie, Croatie, Bulgarie, Finlande. Dans des pays neutres ou pro-allemand, Turquie, Espagne, Suède, Suisse, Portugal... et même aux Etats Unis.

Le numéro en allemand sert de matrice pour les autres éditions. Entre 100 et 120 traducteurs seront employés à Berlin pour les traductions.

En 1943, le tirage de SIGNAL atteint deux millions et demi d'exemplaires, dont 800.000 pour l'édition française qui est la plus importante. Jusqu'à la fin, SIGNAL sera toujours tiré avec soin et sur du papier de qualité. SIGNAL utilise les groupes de presse des pays occupés pour l'impression et la diffusion. En ce qui concerne l'édition française, l'impression et la diffusion du magazine sont confiées au groupe de presse Hachette.

Signal premier num?ro

Signal dernier num?ro

Der Adler

Der Adler est en quelque sorte un produit dérivé de la collection Adler-Bücherei. Cette revue, créée par le ministère de l'air de Göring et éditée par le groupe de presse August Scherl Verlag de Berlin, avait pour but de servir la propagande de la Luftwaffe durant les années 1939-1944. Contrairement à SIGNAL, toutes les versions de Der Adler sont imprimées en Allemagne et diffusées par ce groupe de presse.

Après le succés du numéro d'essai "Probeheft", le tout premier numéro sort le 1 mars 1939. A partir de 1940, il sera traduit en 5 langues plus une édition internationale :

  • L'édition en allemand vise le Reich, la Suisse allemande et les "Volksdeutsche",
  • L'édition anglaise est destinée à la Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et aux îles anglo-normandes,
  • L'édition française est destinée à la Suisse francophone, la Belgique puis la France,
  • L'édition italienne est destinée à l'Italie et la Suisse italienne,
  • L'édition espagnole est destinée à l'Espagne et les pays d'Amérique du Sud (Argentine, Brésil),
  • L'édition roumaine est destinée uniquement à la Roumanie,
  • L'édition dite internationale, en allemand, pour les pays qui ne reçoivent pas l'édition standard.

En octobre 1944, une directive du ministère de la Proagande met fin, faute de moyens, à la publication des magazines illustrés, à l'exception du Illustrerte Beobachter, Berliner Illustrerte Zeitung, et SIGNAL.

C'est la fin de Der Adler.

Der Adler premier num?ro fran?ais
Der Adler dernier num?ro fran?ais

Voici une liste de liens sur le sujet :

  • Signal en français
    • C'est un très bon site sur le sujet et qui offre l'avantage d'être en français.
  • Forum Signal en français
    • C'est le forum du site précédent, ce forum dépasse largement le cadre de Signal puisqu'il parle aussi de Der Adler et d'autres revues de l'époque.
  • Signal en anglais
    • Site d'Alexander Zöller, en anglais.
  • Signal en espagnol
    • Site de Carlos Diez, ce site est un précurseur sur le sujet.
  • Signal en italien
    • Site de Lino Schifano, en italien sur l'édition italienne de Signal.
Der Adler

© 2007 par franck chevallet . franck@chevallet.eu