MILITARIA

Les lunettes de sniper
Fliger chronograph
La croix de Fer

 

La Croix de Fer

Documents à télécharger :

  • Descriptions, prix et codes des fabricants des croix de fer de 1813 à 1957 Code croix de Fer

     

  • Origine

    La Croix de fer fut conçue et dessinée en 1813 par Karl Friedrich Schinkel, un des plus célèbres architectes de son temps en Prusse. La décoration est composée de quatre pointes évasées symétriques et est directement inspirée de l’emblème des chevaliers teutoniques. L'origine du symbolisme de la décoration se situe aussi dans une statue mise en place en 1793 au-dessus de la porte de Brandebourg à Berlin. Ce quadrige figure la déesse de la Victoire sur un char tiré par quatre chevaux. En 1806, le quadrige est emporté par l'armée de Napoléon Ier qui veut l'installer à Paris. Lors de la chute de Napoléon 1er, le quadrige fut retrouvé à Paris, et remis à sa place à Berlin. Une Croix de fer fut substituée aux lauriers.

    Déesse de la Victoire sur un char tiré par quatre chevaux

    Sur le modèle de la Légion d'Honneur créée par Napoléon, la Croix de fer fut la seconde décoration de mérite militaire européen attribué sans distinction de grade ou de catégorie sociale, ce qui contribua à sa popularité.

    Dessin original de la croix de Fer réalisé par Karl Friedrich Schinkel.

    La Croix de Fer de 1813

    La Croix de Fer est instaurée le 10 mars 1813 sous le règne du Kaiser Frédéric Guillaume III de Prusse et attribuée en tant que plus haute décoration militaire durant la guerre contre le 1er empire français de Napoléon Bonaparte (cf. Stiftung durch König Friedrich Wilhelm III. von Preußen).

    La Croix de Fer de 1813 est déclinée en 3 ordres :

    • La Grand'croix de la croix de Fer (Grosskreuz),
    • La Croix de Fer de 1re classe, avec une agrafe (Eiserne Kreuz I),
    • La Croix de Fer de 2e classe, avec un ruban (Eiserne Kreuz II).
    La Croix de Fer de 1re classe est une simple croix sans inscriptions, la Croix de Fer de 2e classe est ornée de feuilles de chêne au centre, du nombre "1813" dans le bas et des initiales de Frédéric-Guillaume (FW) surmontées d'un couronne dans le haut. Rien n'est inscrit au verso des deux croix. Pour les non-combattants la Croix de Fer est portée avec un ruban blanc.

    Le 26 juillet 1815, le maréchal Gebhard Lebrecht Fürst Blücher von Wahlstatt obtint, pour ses mérites exceptionnels lors de la bataille de Waterloo une Croix d'une classe non prévue initialement et connue sous le nom d' Étoile de la Grande Croix de l'Ordre de la Croix de Fer (Stern des Großkreuzes des Eisernen Kreuzes) ou Blücherstern ("l'étoile de Blücher"). Cette décoration était constituée d'une Croix de Fer de 1re classe fixée sur une étoile dorée à huit branches.

    En ce qui concerne le nombre de Croix de Fer de 1813 décernée entre 1813 - 1815 et pour une armée forte de 271.000 hommes, on estime le nombre de :

    • env. 15.439 pour la Croix de 2e classe (4.595 officiers, 10.844 soldats),
    • env. 668 pour la Croix de 1re classe.
    • 5 Grand'croix :
      • Maréchal Gebhard Lebrecht von Blücher (31 août 1813),
      • Friedrich Wilhelm Bülow von Dennewitz (15 septembre 1813),
      • Kronprinz Karl Johann von Schweden (1813),
      • Bogislav Friedrich Emanuel von Tauentzien (26 janvier 1814),
      • Johann David Ludwig Graf Yorck von Wartenburg (31 mars 1814),
    • 1 Stern des Großkreuzes des Eisernen Kreuzes au Maréchal Gebhard Lebrecht Fürst Blücher von Wahlstatt (26 juillet 1815).
    Eiserne Kreuz I (1813)
    Eiserne Kreuz I (1813)
    Eiserne Kreuz II (1813)
    Eiserne Kreuz II (1813)
    Blücherstern (1813)
    Blücherstern (1813)

     

     

     

     

    La Croix de Fer de 1870

     

    La Croix de Fer est rétablie une première fois le 19 juillet 1870 par le Kaiser Guillaume Ier de Prusse pendant la guerre franco-allemande afin de récompenser la bravoure militaire des armées de tous les Etats d'Allemagne (cf. Erneuerung durch König Wilhelm I. von Preußen).

    La Croix de Fer de 1870 est déclinée en 3 ordres :

    • La Grand'croix de la croix de Fer (Grosskreuz),
    • La Croix de Fer de 1re classe, avec une agrafe (Eiserne Kreuz I),
    • La Croix de Fer de 2e classe, avec un ruban (Eiserne Kreuz II).

    Le motif des Croix de Fer de 1re et 2e classe est le même. Au recto, elles sont ornées, d'une couronne dans le haut, le nombre "1870" dans le bas et un "W" pour Guillaume (Wilhelm en allemand). Au verso, la Croix de Fer de 2e classe est ornée de feuilles de chêne au centre et du nombre "1813" dans le bas.

    Pour les non-combattants la Croix de Fer est portée avec un ruban blanc.

    En 1895, pour le 25e anniversaire de la guerre de 1870, un certains nombre de vétérants titulaires de la Croix de Fer de 2e classe recevront des feuilles de chênes portant le chiffre 25.

    En ce qui concerne le nombre de Croix de Fer de 1870 décernée entre 1870 - 1871 et pour une armée forte de 600.000 hommes, on estime le nombre de :

    • env. 43.242 pour la Croix de 2e classe,
    • env. 1.319 pour la Croix de 1re classe,
    • 9 Grand'croix :
      • Prince couronné Albert de Saxe (22 mars 1871),
      • August Karl von Goeben (22 mars 1871),
      • Edwin Freiherr von Manteuffel (22 mars 1871),
      • Helmuth Graf von Moltke (22 mars 1871),
      • Prince Frederick Charles de Prusse (22 mars 1871),
      • Prince couronné Friedrich Wilhelm de Prusse, le futur Kaiser Friedrich III (22 mars 1871),
      • August Graf von Werder (22 mars 1871),
      • Kaiser Wilhelm I (16 juin 1871),
      • Friedrich Franz II, Grand Duc de Mecklenburg-Schwerin (4 décembre 1871).
    Grosskreuz (1870)
    Grosskreuz (1870)
    Eiserne Kreuz I (1870)
    Eiserne Kreuz I (1870)
    Eiserne Kreuz II (1870)
    Eiserne Kreuz II (1870)

    La Croix de Fer de 1914

     

    La Croix de Fer est rétablie une seconde fois le 5 août 1914 par le Kaiser Guillaume II pendant la Première Guerre mondiale (cf. Erneuerung durch König Wilhelm II. von Preußen ).

    La Croix de Fer de 1914 est déclinée en 3 ordres :

    • La Grand'croix de la croix de Fer (Grosskreuz),
    • La Croix de Fer de 1re classe, avec une agrafe (Eiserne Kreuz I),
    • La Croix de Fer de 2e classe, avec un ruban (Eiserne Kreuz II).

    Le 24 mars 1918 , le Maréchal Paul von Hindenburg und Beneckendorff reçu l’Étoile de la Grande Croix de l'Ordre de la Croix de Fer (Stern des Großkreuzes des Eisernen Kreuzes) ou Hindenburgstern. Il n'y aura que deux récipiendaires de cette décoration hors classe.

    Le motif des Croix de Fer de 1re et 2e classe est le même. Au recto, elles sont ornées, d'une couronne dans le haut, le nombre "1914" dans le bas et un "W" pour Guillaume (Wilhelm en allemand). Au verso, la Croix de Fer de 2e classe est ornée de feuilles de chêne au centre et du nombre "1813" dans le bas. Pour les non-combattants, les couleurs du ruban sont inversées.

    Pour les anciens récipiendaires des Croix de Fer de 1870 et qui ve voient attribuer le Croix de Fer de 1914, un insigne de rappel (spange) est porté sur la décoration d'origine.

     

    En ce qui concerne le nombre de Croix de Fer de 1914 décernée entre 1914 - 1918 et pour une armée forte de 13.400.000 hommes, on estime le nombre de :

    • env. 5.215.855 pour la Croix de 2e classe soit :
      • 5.196.000 pour faits de guerre,
      • 13.000 a titre civil,
      • 6.855 pour services rendus à la patrie.
    • env. 218.000 pour la Croix de 1re classe,
    • 5 Grand'croix :
      • Maréchal Paul von Hindenburg und Beneckendorff (9 décembre 1916),
      • Le kaiser Wilhelm II (11 décembre 1916),
      • Maréchal August von Mackensen (9 janvier 1917),
      • Maréchal Prince Leopold de Bavière (4 mars 1918),
      • Général Erich Ludendorff (24 mars 1918).
    • 1 Stern des Großkreuzes des Eisernen Kreuzes au Maréchal Paul von Hindenburg und Beneckendorff (24 mars 1918).
    Grosskreuz (1914)
    Grosskreuz (1914)
    Eiserne Kreuz I (1914)
    Eiserne Kreuz I (1914)
    Eiserne Kreuz II (1914)
    Eiserne Kreuz II (1914)
    Eiserne Kreuz I (1870) avec rappel 1914
    Eiserne Kreuz I (1870) avec rappel 1914.
    Eiserne Kreuz II (1870) avec rappel 1914 et feuilles de chênes commémorative de la guerre de 1870 (25)
    Eiserne Kreuz II (1870) avec rappel 1914 et feuilles de chênes commémorative de la guerre de 1870 réalisé en 1895.
    Ruban Eiserne Kreuz II (1914)
    Hindenburgstern (1914)
    Hindenburgstern (1914)

    La Croix de Fer de 1939

    La Croix de Fer est rétablie une troisième fois le 1er septembre 1939 par Adolf Hitler pendant la Seconde guerre mondiale (cf. Reichsgesetzblatt Teil I S. 1573).

    La Croix de Fer de 1939 est alors déclinée en 4 ordres :

    • La Grand'croix de la Croix de Fer (Grosskreuz des Eisernen Kreuzes),
    • La Croix de chevalier de la Croix de Fer (Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes),
    • La Croix de Fer de 1re classe (Eiserne Kreuz 1. Klasse),
    • La Croix de Fer de 2e classe (Eiserne Kreuz 2. Klasse).

    Pour les anciens récipiendaires des Croix de Fer de 1914 et qui ve voient attribuer le Croix de Fer de 1939, un insigne de rappel (spange) est porté sur la décoration d'origine :

    • L'agraphe de la Croix de Fer de 1ère classe de 1914 (Spange zum Eiserne Kreuz 1. Klasse),
    • L'agrafe de la Croix de Fer de seconde classe de 1914 (Spange zum Eiserne Kreuz 2. Klasse).

    Une loi du 3 juin 1940 (cf. Reichsgesetzblatt Teil I S. 849 ) ajoute aux ordres la Croix de chevallier de la Croix de Fer avec feuille de chêne (Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes mit Eichenlaub).

    croix de Fer de 1939

    Présentation des différents ordres de la Croix de Fer de 1939 conformément à la loi du 3 juin 1940 (Signal, numéro 15 de 1940). En haut : la Grande croix de l'ordre de la Croix de Fer. Au milieu à gauche : La croix de chevalier de la Croix de Fer avec feuille de chêne. Au milieu à droite : La croix de chevalier de la Croix de Fer. En bas à gauche : L'agrafe de la Croix de Fer de seconde classe de 1914. Au milieu en bas : La Croix de Fer de 1ère classe avec au-dessus l'agraphe de la Croix de Fer de 1ère classe de 1914. En bas à droite : La Croix de Fer de seconde classe.

    Pour récompenser les tout premiers récipiendaires de la Croix de chevalier de la Croix de Fer suite à la campagne de Pologne puis de France, Hitler organisera une cérémonie où il remettra aux grands commandeurs des armées un coffret contenant les trois ordres de la Croix de Fer. C'est la société Gebrüder Godet & Co de Berlin qui a réalisé les coffrets.

    Plus tard viendront se rajouter aux ordres :

    • Le 28 septembre 1941(cf. Reichsgesetzblatt Teil I S. 613 ), la Croix de chevallier de la Croix de Fer avec feuilles de chêne et glaives, (Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes mit dem Eichenlaub mit Schwertern) et la Croix de chevalier avec feuilles de chêne, glaives et brillants, le 28 septembre 1941 (Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes mit dem Eichenlaub mit Schwertern und Brillanten),
     
    croix de chevallier de la Croix de Fer avec feuilles de chêne et glaives
     
    Croix de chevalier avec feuilles de chêne, glaives et brillants
     
    • Le 29 décembre 1944 (cf. Reichsgesetzblatt 1945 I S. 11), la Croix de chevalier avec feuilles de chêne et glaives en or et brillants, (Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes mit dem Goldenen Eichenlaub mit Schwertern und Brillanten).
    Croix de chevalier avec feuilles de chêne et glaives en or et brillants
    • Après la guerre et la victoire de l'Allemagne, Hitler avait pour projet de réaliser l’Étoile de la Grande Croix de l'Ordre de la Croix de Fer (Stern des Großkreuzes des Eisernen Kreuzes) sur le même principe que la Blücherstern.

     

     

    Stern zum Großkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939

    Stern zum Großkreuzes des
    Eisernen Kreuzes 1939

     
    Pour l'ensemble des croix, au recto, figure la croix gammée au centre ainsi que le nombre 1939 dans le bas. Au verso figure le millésime « 1813 » dans le bas. Le ruban est désormais aux couleurs du Reich, noir, blanc et rouge. Le dessin de ces nouvelles croix est l'oeuvre d'Emil Escher, un graveur employé par la firme Steinhauer und Lück de Ludenscheid.

    En ce qui concerne le nombre de Croix de Fer de 1939 décernée entre 1939 - 1945 et pour une armée forte de 18.000.000 hommes, on estime le nombre de :

    • env. 3.000.000 pour la Croix de 2e classe (dont 39 femmes, essentiellement des infirmières),
    • env. 450.000 pour la Croix de 1re classe (dont une seule femme, le Flugkapitän Hanna Reitsch),
    • env. 100.000 agraphes de la Croix de Fer de 1ère classe et seconde classe de 1914,
    • 7.361 pour la Croix de chevalier dont 43 non allemands (cf. Liste des récipiendaires). Pour mémoire, il y eu trois récipiendaires de la Croix de chevalier français, le 29 avril 1945, dans les ruines de Berlin, tous de la 33. SS-Freiw.Gren.Div. "Charlemagne" :
      • Le SS-Uscha Eugène "Gégène" Vaulot (1923 - 1945 ?), des mains du SS-Brig.Fhr. Krukenberg à son PC de la station de métro "Stadtmitte". Il serait mort dans la nuit du 1 ou 2 mai en tentant de quitter Berlin,
      • Le SS-Oscha. Robert Appolot (? - 1945 ?). Il serait mort le 1 mai,
      • Le SS-Hsuf. Henri-Joseph Fénêt (1919 - 2002) qui ne l'apprendra qu'après la guerre.
    • 890 pour la Croix de chevalier avec feuilles de chêne dont 8 non allemands (cf. Liste des récipiendaires),
    • 160 pour la Croix de chevalier avec feuilles de chêne et glaives dont 1 non allemand (cf. Liste des récipiendaires),
    • 27 pour la Croix de chevalier avec feuilles de chêne, glaives et brillants (cf. Liste des récipiendaires),
    • 1 pour la Croix de chevalier avec feuilles de chêne, glaives en or et brillants (Hans-Ulrich Rudel, 29 décembre 1944),
    • 1 pour la Grand'croix (Hermann Göring, 19 juillet 1940).
     

    La Croix de Fer de 1957

    Avec la recréation de l'armée allemande (Bundeswehr) le 2 novembre 1955, nombre d'anciens militaires se retrouvèrent de nouveau sous l'uniforme. Parmi eux, 780 sont d'anciens chevaliers de la Croix de Fer dont 114 ont le grade de général..

    Une loi du 26 juillet 1957 autorise alors le port des anciennes décorations à condition qu'elles soient dénazifiées (cf. Gesetz über Titel, Orden und Ehrenzeichen).

    La Croix de Fer de 1957 reprend en partie les ordres de 1939 :

    • La Croix de chevallier de la Croix de Fer avec feuilles de chêne et glaives (Ritterkreuz des Eiserne Kreuz mit Eichenlaub und Schwertern),
    • La Croix de chevallier de la Croix de Fer avec feuille de chêne (Ritterkreuz des Eiserne Kreuz mit Eichenlaub),
    • La Croix de chevalier de la Croix de Fer (Ritterkreuz des Eiserne Kreuz),
    • La Croix de Fer de 1re classe (Eiserne Kreuz 1. Klasse),
    • La Croix de Fer de 2e classe (Eiserne Kreuz 2. Klasse)
    • L'agraphe de la Croix de Fer de 1ère classe de 1914 (Spange zum Eiserne Kreuz 1. Klasse),
    • L'agrafe de la Croix de Fer de seconde classe de 1914 (Spange zum Eiserne Kreuz 2. Klasse).

    Cette Croix de Fer reprend les feuilles de chêne du modèle de 1813 au centre, mais avec l'année "1939" en bas. Le ruban reste noir, blanc et rouge.

    La croix de fer étant une décoration de période de guerre, aucune n'a été remise depuis le 11 mai 1945. Le dernier récipiendaire de la Croix de chevallier de la Croix de Fer sera le Oberleutnant zur See Wolfgang Feller de la 36. Minensuchflottille, le 17 juin 1945, mais ne recevra jamais sa décoration et pour cause...

    Vers la Croix de Fer de 2008...

    Dans le magazine die Welt du 6 mars 2008, un article explique que sous la demande du président de l'Association des réservistes, Ernst-Reinhard Beck, le parlement allemand est en train de mèner une réflexion très sérieuse sur la possibilité de rétablir une nouvelle fois la Croix de Fer pour les soldats de la Bundeswehr qui combattent au sein des unités multinationales de l'OTAN ou au titre de l'ONU en opération extérieure. (voir aussi ce lien ou celui-là ou encore celui-là).

    La nouvelle Croix de Fer pourrait être déclinée en 3 ordres, comme celle de 1813, 1870 et 1914. La couleur du ruban serait noir-rouge-or et non plus noir-blanc-rouge".

    Un sondage a été réalisé et montre que la population ne serait pas opposé au rétablissement de cette décoration.

    il existe déjà une décoration très proche de la Croix de Fer, la Ehrenkreuz der Bundeswehr für Tapferkeit mais cette décoration n'a pas pour vocation de récompenser des actes héroïques.

    Croix de chevallier de la Croix de Fer avec feuilles de chêne et glaives (1957)

    Croix de chevallier de la Croix de Fer avec feuilles de chêne et glaives (1957)
    Ruban Ritterkreuz mit Eichenlaub 1957
    Ruban Ritterkreuz mit Eichenlaub (1957) 40 x 12 mm
    Ruban Ritterkreuz 1957

    Ruban Ritterkreuz (1957) 40 x 12 mm

    Eiserne Kreuz I (1957)
    Eiserne Kreuz I (1957)
    Spange zum Eiserne Kreuz 1. Klasse (1957)

    Spange zum Eiserne Kreuz 1. Klasse (1957)

    Ruban Eiserne Kreuz I (1957)
    Ruban Eiserne Kreuz I (1957) 25 x 12 mm
    Eiserne Kreuz II (1957)
    Eiserne Kreuz II (1957)
    Spange zum Eiserne Kreuz 2. Klasse (1957)
    Spange zum Eiserne Kreuz 2. Klasse (1957)
    Ehrenkreuz der Bundeswehr für Tapferkeit
    Eiserne Kreuz Projet 2008
    Projet 2008

    © 2007 par franck chevallet . franck@chevallet.eu